l'auriculothérapie

L'auriculothérapie est une médecine douce, découlant en droite ligne des travaux du docteur Paul Nogier, qui a répertorié plus de 40 points d'acupuncture au niveau de l'oreille durant les années 1950.

Le principe est de stimuler ces points d'acupuncture pour soulager différents maux, généralement à l'aide d'un stylet ou de graines de vaccaria qui peuvent rester en place plusieurs jours (réflexologie auriculaire).

Un léger courant électrique peut aussi être utilisé dans certains cas.

 

L'auriculothérapie présente peu de contre-indications, mais est tout de même déconseillée aux femmes enceintes et aux personnes présentant un système immunitaire fragilisé ou souffrant d'une pathologie cardiaque.

Au moindre doute, demandez un avis médical au préalable.

L'auriculothérapie a plusieurs applications : elle peut servir à combattre le stress, les troubles du sommeil, les manifestations allergiques ou encore certains types de douleur comme les rhumatismes, les sciatiques et les douleurs articulaires par exemple.

 

On peut aussi avoir recours à l'auriculothérapie pour arrêter de fumer ou pour combattre une autre addiction (exemples : alcool, drogue). Attention cependant : l'auriculothérapie ne remplace pas un traitement médical. Par contre, elle peut donner de bons résultats en complément.
 

L'Institut

Séverine Harismendy

Réflexothérapeute

66/70 rue d'alsace

11000 Carcassonne

TEL /06.10.71.75.96

Soins Proposés

la réflexologie palmaire

La stimulation palmaire agit avec succès sur la gestion du stress et des répercussions telles que les TMS troubles musculo-squelettiques, les gênes digestives et respiratoires. De ce fait, elle s’intègre de plus en plus dans les programmes d’accompagnements naturels des maisons de retraite, des centres sportifs et des entreprises sensibilisées soumis au stress de la productivité.

 

Aujourd’hui, la pratique palmaire s’inscrit elle aussi au cœur des médecines complémentaires.

Elle apporte dans un premier temps le relâchement qui permet au bénéficiaire de se retrouver et dans un deuxième temps une gestion immédiate des symptômes. Les stimulations manuelles et instrumentales ont été associées pour une plus grande adaptabilité et un gain de temps dans la prise en charge.

la réflexologie dorsale

Les stimulations dorsales sont pratiquées dans toutes les médecines dites traditionnelles. En effet, les riches innervations rachidiennes font du dos un axe central de la stimulation réflexe. En quelques séances le mieux être au niveau vertébral est retrouvé permettant ainsi, d’accompagner les troubles fonctionnels chroniques.
La stimulation des zones réflexes dorsales et crâniennes ne s’apparente pas à un massage. La méthode est basée sur des stimulations précises. La pratique sur les vêtements est tout à fait possible. Les différentes approches ont été combinées pour rendre ces pratiques accessibles et efficaces pour tous. La thermorégulation et la stimulation manuelle de certaines zones réflexes apportent une grande détente.

La réflexologie faciale

Le Dien Chan est une méthode inventée au début des années 1980, par le Professeur Bùi Quôc Châu.
Parce que le visage est très proche du cerveau, richement vascularisé et pourvu de nombreuses terminaisons nerveuses, on obtient par des techniques de  stimulation, sur des points ou  des  zones réflexes du visage, des résultats efficaces et immédiats dans le traitement d?un grand nombre de maux.
Le Dien Chan permet ainsi de soulager quasiment toutes les douleurs et améliorer la qualité de vie.
La réflexologie faciale Dien Chan permet de prendre en charge les troubles fonctionnels en mobilisant les processus naturels d'autorégulation.

Le Dien Chan est une technique thérapeutique simple qui est pratiquée en sessions de courte durée, pendant lesquelles on atteint de façon quasi immédiate, un soulagement des douleurs aiguës. Une continuité dans le suivi des séances permettra alors d'atténuer et d'améliorer le trouble concerné.

La réflexologie plantaire

La réflexologie plantaire est une discipline millénaire de type massage consistant à stimuler des points réflexes situés au niveau des pieds. Elle était pratiquée dans la Chine ancienne. Les Chinois ont toujours accordé au pied une place importante dans le corps humain. D’ailleurs, l’étymologie du mot « pied » signifie pour eux « partie du corps qui sauvegarde la santé ».

La civilisation ancestrale égyptienne connaissait également cette médecine traditionnelle. Une fresque retrouvée dans la tombe du médecin Ankmahor, datant de 2 300 avant notre ère, représentait déjà des personnages manipulant des pieds.

En Occident, il faudra attendre 1913 pour que le docteur William Fitzgerald introduise la réflexologie. Il découvre que la pression de certains points du pied a des répercussions sur des zones précises du corps. Partant de ce constat, il établit le concept de “théorie des zones” et divise le corps en dix zones d’énergie.

Son assistante, Eunice Ingham, a amélioré et vulgarisé sa théorie. Elle est l’auteure du premier traité de réflexologie moderne, dans lequel elle établit une cartographie détaillée des pieds.

 

Principe de la réflexologie plantaire

La réflexologie plantaire vise à activer le processus d’autoguérison du corps. A chaque zone du pied correspond un organe ou une fonction du corps humain. En stimulant manuellement ces zones réflexes, il est donc possible d’agir sur les organes ou les fonctions qu’elles représentent. Cette technique de digitopression soulage le corps par le pied.

Il existe d’autres formes de réflexologie : palmaire (les mains) ou auriculaire (les oreilles).

Pourquoi consulter un réflexologue plantaire ?

La réflexologie plantaire est particulièrement recommandée dans trois domaines :

- améliorer la qualité de vie de patients atteints de maladie chronique : la réflexologie est utilisée chez des personnes souffrant de sclérose en plaques, de diabète ou de cancer. De nombreuses études démontrent que la réflexologie améliore le bien-être des patients cancéreux. Ils  évoquent une baisse de l’anxiété ainsi qu’une meilleure tolérance des effets secondaires de la chimiothérapie ;

- diminuer certains maux du quotidien : douleurs dorsales, cervicales, maux de tête et syndrome prémenstruel ;

- agir sur le stress.

Comment pratique-t-on la réflexologie plantaire ?

La réflexologie plantaire se pratique lors de consultations individuelles avec une personne formée, un réflexologue. Une seule séance peut être suffisante pour ressentir un résultat, mais il est recommandé d’en effectuer plusieurs pour installer une amélioration réelle.

L’objectif pour le patient est d’atteindre un état de santé satisfaisant et de le conserver durablement. Le réflexologue ne se concentre pas uniquement sur la zone douloureuse, il prend en compte le corps humain dans sa globalité.

 

Contre-indications à la réflexologie plantaire

Certaines contre-indications à la réflexologie plantaire existent : maladie cardiaque récente, troubles respiratoires, phlébite récente, traumatisme des pieds. La réflexologie est proscrite pendant les trois premiers mois de la grossesse.

Il est aussi déconseillé d’y avoir recours en cas d’inflammation ou d’infection des pieds (mycose, verrue…).

 

La réflexothérapie est une science basée sur l’observation et la stimulation de zones réflexes, appartenant à différents microsystèmes, afin de réguler l’ensemble du corps, rétablissant ainsi l’homéostasie.

L’homéostasie est l’état d’équilibre du corps humain. Quand cet état est menacé ou perdu, le bien-être de l’individu s’en trouve perturbé de manière plus ou moins sérieuse.

Un microsystème est une zone du système nerveux où convergent des faisceaux de neurones. De cette convergence, le corps entier peut se projeter sur les pieds, les mains, le visage, les oreilles…

Les zones réflexes  sont des représentations de l’innervation d’un organe, d’une partie du corps ou d’une glande. Lorsqu’elles sont stimulées, elles envoient une information dans le cortex cérébral où est représentée la zone que l’on veut réguler, via le système nerveux et endocrinien. 

La stimulation des récepteurs nerveux épidermiques se fait donc par l’intermédiaire des doigts (pression,  effleurage, piqué, reptation…) mais aussi par différents outils (bâton, roulette, détecteur, moxa…). Par cette stimulation on améliore l’influx nerveux et on agit, ainsi, sur la douleur et les troubles liés au dysfonctionnement d’un système (digestif, respiratoire, tégumentaire…).

 

LES BIENFAITS DE LA RÉFLEXOTHÉRAPIE COMBINÉE : 

La réflexologie est une thérapie qui touche à la fois le physique, le mental et l’émotionnel. Curative, préventive et relaxante, elle permet de soulager des troubles fonctionnels liés au stress, dans différents systèmes :

DIGESTIFS : Constipation, diarrhée, ballonnements, brulures d’estomac ….

LOCOMOTEUR : Tension musculaire, douleur articulaire, tendinite, sciatique, lombalgie, torticolis, …

LYMPHATIQUE : Rétention d’eau, élimination des toxines, drainage, prise de poids…

REPRODUCTEUR : Douleurs prémenstruelles, douleurs mammaires …

ENDOCRINIEN : gestion du stress chronique, changement d’humeur, fatigue passagère, ménopause…

NERVEUX : Anxiété, stress, surmenage, sensation de mal être, insomnies, maux de tête, fatigue générale, déprime…

RESPIRATOIRE : Diaphragme tendu, apnée, oppression, rhinite allergique, sinusite…

URINAIRE : Cystite chronique, convalescence, prise de poids….

Perte de poids, arrêt du tabac, alopécie (perte de cheveux) eczéma, psoriasis, acouphènes…

 

Attention, la réflexothérapie combinée n’a pas pour objectif de remplacer le traitement médical déterminé par un médecin qualifié. Bien qu’elle soit une thérapie efficace, il est néanmoins important de demander l’avis d’un professionnel en cas de doute sur un point médical.

  • b-facebook
  • Twitter Round
  • b-googleplus
This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now